WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

 

Le groupe participait à un programme de préparation au service militaire

Dix adolescents israéliens, neuf filles et un garçon, ont été victimes des intempéries dans le Sud d'Israël jeudi 26 avril. Ce nouveau bilan tragique été confirmé par les services de secours après la découverte tôt vendredi du corps de la dixième victime qui était jusque-là portée disparue.

Alors qu'ils participaient à une randonnée à Nahal Tzafit au sud de la mer Morte dans le cadre d'un programme de préparation au service militaire, les étudiants ont été emportés par une crue brutale avec le reste de leur groupe, a indiqué le service de secours Maguen David Adom (MDA).

L'identité de neuf des victimes a été révélée :
Romi Cohen a׳h de Maor (Nord),
Ella Or a׳h  une habitante de l'implantation de Maale Adumim,
Gali Belali a׳h  de Givatayim,
Yaël Sadan a׳h  et Maayan Barhum a"h  de Jérusalem,
Tzur Alfi a׳h  de Mazkeret Batya (au sud-est de Rehovot),
Shani Shamir a׳h de Shoham (centre),
Agam Levi a׳h du village de Herut (centre)
Adi Ra'anan a׳h  de la ville côtière de Mikhmoret.

Deux autres membres de ce groupe d'environ 25 jeunes filles et garçons ont été blessés légèrement, selon les services de secours MDA.

Les faits se sont produits dans un environnement spectaculaire, aux portes du désert, où les précipitations peuvent provoquer en quelques minutes une montée des eaux extrêmement dangereuse, notamment dans les gorges.

Ouverture d'une enquête

Une porte-parole de la police, Merav Lapidot, a affirmé à la télévision israélienne que "les consignes pour éviter ce genre de drames (n'avaient) pas été respectées". "Le voyage ne nous a pas été signalé à l'avance et nous n'avons donné aucune autorisation pour un tel voyage", a déclaré le ministère de l'Education dans un communiqué.

Une fois l'alerte donnée, une vaste opération de sauvetage a été déclenchée, impliquant des hélicoptères, des unités de la police et de l'armée et les secours.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou, qui a suivi de près les opérations de secours menées par les forces de sécurité, ainsi que le président Reuven Rivlin, ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes pour ce "grand désastre".

"Nos pensées vont vers nos frères, nos enfants et ceux qui nous sont chers et qui vivent des heures dramatiques", a affirmé M. Rivlin. "Une tragédie a frappé l'Etat d'Israël. Nos coeurs sont avec les familles des adolescents qui ont trouvé la mort dans les inondations soudaines dans le sud," s'est exprimé le ministre de l'Education Naftali Bennett."Le ministère de l'Éducation continuera, au cours des prochains jours, à accompagner de près le personnel éducatif des écoles fréquentées par les élèves. Je remercie les équipes de recherche et de sauvetage pour leur travail," a-t-il ajouté.

Une "mauvaise idée"

Des messages WhatsApp d'une jeune fille ont été publiés par Hadashot TV et révèlent qu’elle prédisait une tragédie en affirmant "que le voyage était une mauvaise idée".

 

"Cela n’a pas de sens d’aller dans un endroit où tout est inondé", avait-elle confié à son amie avant la randonnée organisée par l’académie pré-militaire Bnei Tzion à Tel-Aviv. "Nous allons mourir ! Je suis sérieuse," a-t-elle ajouté.

Son amie a essayé de la rassurer en lui disant qu'"elle était sûre qu’ils iraient dans un autre endroit sûr."

"Sortir dans ces périodes, en sachant que la météo prévoit des crues très importantes, c'est très dangereux, ce drame n'aurait pas dû se passer" s'est insurgé jeudi soir Eric Setton lieutenant-colonel de réserve de l'unité de secours 669 à i24NEWS.

Le directeur de l'établissement Bnei Zion et deux guides ont été poursuivis pour homicides par négligence.

 

I24

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP