WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 587 972 [email protected]

 

Deux des grandes industries militaires israéliennes ont développé un nouveau missile air-surface conçu pour être lancé à seulement 150 km de la cible, rendant le missile indétectable par les forces ennemies; l’IAF est susceptible d’acheter le missile pour améliorer ses frappes chirurgicales de haute précision avec un minimum de dommages collatéraux.

 

Yoav Zitun | Ynet

 

Les industries militaires israéliennes (IMS) et les industries israéliennes d’aérospatiale (IAI) sont actuellement aux derniers stades de développement d’un nouveau missile air-sol, le “Rampage”.

Le missile “Rampage” est conçu pour être lancé à partir d’un avion de chasse à 150 km de la cible, ce qui signifie qu’il ne sera pas détecté par les systèmes de détection et d’interception de l’ennemi.

Les deux grandes industries militaires d’Israël ont fait des expériences conjointes qui ont montré que le “Rampage” est opérationnel.

Le processus de production et la vente du missile de 4,7 mètres de long, qui pèse une demi-tonne, y compris son moteur-fusée, et dont l’ogive, relativement petite, pèse environ 150 kg, débuteront au cours de l’année prochaine. L’armée de l’air israélienne (IAF) est susceptible d’acheter le missile pour ses besoins opérationnels.

Les caractéristiques du missile sont sa capacité à contrôler et surveiller l’étendue de ses éclats, ce qui rendra sa frappe chirurgicale, précise et avec un minimum de dommages collatéraux malgré le fait que le missile passe beaucoup de temps dans l’air entre le moment où il est lancé et celui où il atteint sa cible.

La méthode de stand-off; le lancement de l’artillerie à longue portée; est utilisée par Tsqhql depuis de nombreuses années. Cependant, l’IMS et l’IAI disent qu’à la lumière de la nouvelle capacité développée de lancer le missile à 150 km de la cible – le rapport entre la précision et l’efficacité de la frappe et la grande distance du tir par rapport au chasseur est son avantage le plus significatif.

Boaz Levi, directeur de la Division des missiles et de l’aérospatiale de l’IAI, a déclaré à Ynet que le coût du missile représentait environ un tiers du coût des missiles similaires vendus dans le monde. Le “Rampage” a déjà un acheteur potentiel, mais l’IAI n’a pas révélé son identité.

Le missile sera adapté à toutes les plates-formes d’attaque, y compris les avions de chasse F-15, F-16 et F-35 de Tsahal et sera utilisé contre les batteries anti-aériennes, le quartier général ennemi, les entrepôts d’armement et les bases logistiques entre autres.

L’ogive du missile sera guidée par un système GPS, ce qui lui permettra de frapper pendant la journée aussi bien que la nuit et dans n’importe quelle condition météorologique.

Le talon d’Achille du système GPS est qu’il peut être facilement perturbé. Par conséquent, les développeurs du missile ont ajouté un algorithme supplémentaire de sauvegarde qui donnera l’immunité au missile.

Le missile aura deux types d’ogives, la première étant conçue pour pénétrer dans des cibles blindées telles que les bunkers et celles qui sont immunisées contre les dommages causés par les éclats d’obus.

Eli Reiter, directeur de la Division de la puissance de feu de l’IMI, a déclaré: «L’envoi de quatre avions de combat transportant quatre missiles Rampage nous permet de frapper dans des conditions que nous n’avions jamais connues auparavant”.

Le besoin de frappes de précision de l’IAF s’est accru au cours des dernières années, comme en témoigne la riposte contre les bases et les entrepôts d’armes en Syrie, dont l’IDF a reconu la responsabilité il y a un mois.

L’armée syrienne a lancé des centaines de missiles anti-aériens en riposte aux multiples frappes de Tsahal. Au début de 2018, un missile syrien a abattu un chasseur F-16 de l’IAF en Haute Galilée.

L’armée de l’air israélienne a attaqué il y a deux semaines plus de 50 cibles terroristes à Gaza – la zone la plus peuplée du monde – tout en mettant en œuvre la technique du maximum de précision qui n’a fait aucune victime pendant la riposte.

Eli Reiter a expliqué qu’au cours des deux dernières décennies, il y a eu une tendance à diminuer le poids de l’artillerie des chasseurs afin de rendre les frappes aussi précises que possible et de diminuer les dommages collatéraux possibles dans le monde entier.

Commentaires