Selon le New York Times, Israël a mené plus d’une centaine de frappes aériennes contre des cibles de l’organisation Etat islamique dans la péninsule égyptienne du Sinaï avec l’approbation du Caire. Israël serait intervenu après s’être alarmé face à l’incapacité de l’Egypte à venir à bout de l’insurrection jihadiste, indique encore le journal américain.

Pas de réaction officielle en Israël, mais ce n’est pas vraiment une surprise. La coopération militaire entre Israël et l’Egypte n’est un secret pour personne. Les médias israéliens se contentent de reprendre les grandes lignes des révélations du New York Times.

Israël a mené plus d’une centaine de frappes aériennes contre les jihadistes de l’organisation Etat islamique dans la péninsule égyptienne du Sinaï avec l’approbation du Caire. Le journal rapporte notamment que les frappes se poursuivent depuis plus de deux ans à l’aide de drones, des hélicoptères et également des chasseurs bombardiers. Notamment des attaques cibles visant plusieurs hauts responsables du groupe État islamique.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu avait rencontré le président égyptien Abdel Fattah Al-Sisi en marge de l’Assemblée générale des Nations unies l’année dernière, et les deux dirigeants avaient abordé des questions de sécurité.

En novembre dernier après le carnage dans la mosquée de Bir al-Abed dans le nord de la péninsule du Sinaï des ministres avaient proposé la création d’un front régional pour lutter contre le terrorisme et renforcer des liens sécuritaires déjà très étroits entre les deux pays.

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG