WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Israël a récupéré 37 ans après le corps d'un soldat porté disparu depuis une bataille de la guerre du Liban en 1982, a annoncé aujourd'hui un des porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus.

 

Le corps de Zachary Baumel, né aux Etats-Unis et porté disparu depuis la bataille de Sultan Yacoub, est en Israël, a-t-il dit à la presse en gardant un silence complet sur les circonstances dans lesquelles sa dépouille avait été récupérée.

Deux autres soldats restent portés disparus depuis cette bataille qui a mis aux prises les armées israélienne et syrienne dans la plaine de la Bekaa près de la frontière syrienne entre le 10 et le 11 juin 1982, a-t-il dit. Ils font partie de la mémoire collective dans un pays coutumier des guerres et où le retour des soldats tombés au combat ou des prisonniers est considéré comme un impératif moral.

La dépouille de Zachary Baumel, récupérée au cours d'une opération appelée «chanson douce amère», a été formellement identifiée grâce à son ADN par la médecine légale, a-t-il dit. «C'est un moment très particulier et très émouvant», a dit le lieutenant-colonel Conricus, «je suis heureux d'annoncer que le sergent de première classe Baumel, porté disparu dans la bataille de Sultan Yakoub au Liban, rentre à la maison au bout de 37 années». Les proches de Zachary Baumel et des deux autres soldats portés disparus ont été informés peu avant cette annonce.

La bataille de Sultan Yacoub

Une colonne israélienne de chars M48 Magah se dirige vers le nord pour s'emparer de la route Beyrouth/Damas. Passant près du village de Sultan Yacoub, au Liban, la colonne reçoit des tirs de tous calibres. Les Syriens utilisent des RPG-7 et des missiles anti-char Milan. L'aviation syrienne intervient avec ses MiG-21 mais ne lâche pas de bombe à cause de la trop courte distance séparant les Syriens des Israéliens. La bataille est un échec pour les Israéliens qui perdent 8 chars soit détruits soit capturés, 2 prisonniers, 3 disparus, vingt morts et trente blessés. Un des tanks M-48 intact est exposé dans le musée de Teshrin à Damas. Les 3 soldats portés disparus sont source de tractation entre le Liban, l'État d'Israël et la Syrie.

 

Au mois de mai 2016, le Président russe Vladimir Poutine a accepté la demande du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de rendre un de ces tanks capturés pendant la bataille de Sultan Yacoub2. Il était exposé au Musée des blindés de Koubinka près de Moscou.

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP