WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Bien qu’Israël n’ait pas confirmé l’accord de cessez-le-feu, les FDI ont levé toutes les restrictions imposées aux résidents des communautés israéliennes situées au bord de l’enclave dirigée par le Hamas.

Des responsables palestiniens ont déclaré qu’un accord de cessez-le-feu sous l’égide de l’Égypte avait été conclu lundi avec Israël pour mettre fin à la récente flambée de violence à la frontière, selon laquelle quelque 700 roquettes auraient été tirées par des activistes de Gaza sur le territoire israélien, le conflit le plus sanglant entre les deux parties depuis 50 jours 2014 guerre.

Ynetnews

Aucune annonce officielle du cessez-le-feu n’a été annoncée par les deux camps, mais les violents combats de ces deux derniers jours ont semblé cesser brusquement tôt le matin. L’armée israélienne a ensuite déclaré qu’elle avait levé toutes les restrictions de protection imposées aux résidents du sud d’Israël. Néanmoins, les troupes de Tsahal continuent de se masser le long de la frontière de Gaza en prévision d’une éventuelle reprise des hostilités.

 

Les troupes israéliennes se massent à la frontière de Gaza au milieu de rapports de cessez-le-feu (Photo: Reuters)

Les troupes israéliennes se massent à la frontière de Gaza au milieu de rapports de cessez-le-feu (Photo: Reuters)

 

Lors du dernier round des affrontements frontaliers, qui ont éclaté ce week-end, des activistes palestiniens ont tiré plus de 700 roquettes sur Israël, tuant quatre civils israéliens, les premiers morts israéliens des tirs de roquettes depuis 2014 dans le cadre de l’opération Protective Edge. L’armée israélienne a riposté par des frappes aériennes sur des dizaines de cibles à l’intérieur de Gaza, selon des responsables médicaux palestiniens, qui ont tué 23 personnes. Les FDI ont déclaré que la plupart des personnes tuées lors de leurs frappes étaient des militants.

« L’accord de cessez-le-feu débutera lundi à 4h30 », a déclaré un responsable palestinien au courant de l’accord. Un deuxième responsable palestinien a confirmé qu’un accord avait été conclu, ainsi qu’une chaîne de télévision appartenant au Hamas, les dirigeants islamistes de Gaza.

L’armée israélienne a confirmé sa décision lundi matin en déclarant: « À partir de 7 heures, toutes les restrictions de protection sur le front intérieur seront levées. » Les écoles et les routes ont été fermées et les résidents ont été encouragés à rester à l’intérieur et à proximité des abris anti-bombes, des tirs de roquettes se propageant dans la zone.

 

L'école de la ville de Sderot rouvre lundi matin (Photo: Ilana Curiel)

L’école de la ville de Sderot rouvre lundi matin (Photo: Ilana Curiel)

 

Les médiateurs égyptiens travaillaient avec les Nations Unies pour négocier un cessez-le-feu. Dans le cadre d’accords passés négociés avec l’Égypte, Israël a accepté de lever le blocus paralysant de Gaza en échange de l’arrêt des tirs de roquettes.

Les derniers combats ont éclaté après que des militants palestiniens aient accusé Israël de ne pas avoir respecté l’accord de cessez-le-feu signé en mars.

Les termes du dernier accord n’étaient pas encore connus, mais les récents cessez-le-feu ont été de courte durée.

 

Pinhas Menahem Prezuazman, 21 ans, a été tué quand une roquette tirée de Gaza a frappé un bâtiment à Ashdod dimanche soir. Il laisse derrière lui une femme et un bébé de 1 an et demi. Il était la quatrième victime de la dernière série de combats entre le Hamas et Israël. Les obsèques de Prezuazman auront lieu à Jérusalem dimanche soir. Trois autres personnes ont été légèrement blessées par des éclats d’obus.

Prezuazman marchait dans la rue quand il entendit la sirène du raid aérien et courut chercher un abri dans un bâtiment voisin mais fut touché par un éclat d’obus lorsqu’il entra dans la cage d’escalier. Il a été touché lors d’un violent barrage, composé de plus de 40 roquettes et mortiers, tiré de Gaza dans le sud d’Israël dimanche soir. Une voiture a également été touchée par une roquette et a été dévastée par les flammes. L’école a été annulée dans la ville pour lundi.

 

Pinchas Menachem Prezuazman

Pinchas Menachem Prezuazman

 

Prezuazman a été élevé à Bet Shemesh et a déménagé à Ashdod après son mariage. Il était membre de la communauté des Hassidim Gur. Sa mort est la troisième tragédie de la famille après la perte de deux frères, l’un par un accident et l’autre par un attentat terroriste en 2002.

Trois autres Israéliens ont également été tués dimanche dans des frappes de roquettes, dont Moshe Feder, 68 ans, de Kfar Saba, tué après avoir été touché par une roquette anti-char tirée de Gaza en direction de soldats de Tsahal. Moshe Agadi, 58 ans, a été tué dans une frappe de roquette à Ashkelon et Ziad Alhamamda a été tué quand une roquette a frappé une usine à Ashkelon.

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP