WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 358 770 [email protected]

Robert (Rosenberg) Meeropol, le fils de Julius et Ethel Rosenberg, a célébré un Bar-Mitsva à l’âge de 71 ans.

 

Ethel Rosenberg et son époux Julius Rosenberg sont un couple de new-yorkais communistes arrêtés pour espionnage au profit de l’URSS. Julius est arrêté le 17 juillet 1950 et Ethel le 11 août. Ils sont jugés coupables le 5 avril 1951 et exécutés sur la chaise électrique le 19 juin 1953 dans la prison de Sing Sing.

Cette affaire d’espionnage a lieu durant la Guerre froide. En 1945, les États-Unis ont l’exclusivité de la bombe atomique mais l’URSS peut se doter dès 1949 de cette technologie, en partie grâce à l’espionnage. Le sénateur Joseph McCarthy lance ce qui fut appelé le maccarthysme, une «chasse aux sorcières» qui dura de 1950 à 1953 et qui visait les sympathisants, militants ou agents communistes, qui étaient poursuivis par le House Un-American Activities Committee (HUAC).

La condamnation à mort des époux Rosenberg pour espionnage, alors qu’ils avaient toujours clamé leur innocence, attire des appels internationaux à la clémence et une campagne très médiatisée parlant d’un complot et d’une erreur judiciaire. Les époux Rosenberg sont d’ailleurs les seules personnes condamnées à mort puis exécutées pour espionnage dans le monde occidental après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Différentes sources postérieures au jugement, dont des témoignages soviétiques, confirment l’espionnage de Julius au profit de l’URSS. Son épouse Ethel n’aurait été qu’une auxiliaire sans grande initiative. Les derniers partisans des Rosenberg soulèvent toujours le caractère injuste d’un jugement qu’ils estiment politique.

Leur fils, Robert (Rosenberg) Meeropol, est aujourd’hui avocat. Enfant, il a été adopté par la famille Meeropol, suite à l’exécution de ses parents.

Il s’est exprimé jeudi lors d’une conférence organisée par le Rohr Jewish Learning Institute, une initiative éducative affiliée au mouvement Loubavitch. A cette occasion, il a mis les Téfilines pour la première fois de sa vie – une cérémonie que les garçons juifs font à l’âge de 13 ans.

Robert (Rosenberg) Meeropol a enquêté sur l’affaire de ses parents pendant des décennies et affirme que sa mère était innocente et que son père n’a pas transmis de secrets nucléaires à l’Union soviétique.

Au moment de leur exécution, les Juifs américains craignaient que l’affaire des Rosenberg n’entraîne une réaction antisémite plus large, ce qui ne fut pas le cas. Certains Juifs ont également accusé cette peine de mort  comme excessive et motivée par l’antisémitisme. JTA

 

 

 















 

Ethel et Julius Rosenberg

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP