WHATSAPP : 00972 587 358 770 hassidout.org@gmail.com

Le Rav Eitan Shnerb, le père Rina Shnerb, assassinée dans l’explosion d’une bombe vendredi, a relaté l’attaque terroriste dans une interview accordée à Niv Raskin sur Channel 12 News.

Arutz7

Le Rav Shnerb et son fils Dvir sont toujours hospitalisés après avoir été blessés dans l’attentat dans lequel Rina a été assassinée.

« La situation s’est nettement améliorée Chabbat », a-t-il déclaré à propos de l’état de son fils. « Il a été anesthésié et respirait, et maintenant, il communique seul. »

« Tout a commencé quand j’ai emmené mes enfants en promenade dans la region de Gush Etzion. Je voulais passer plus de temps avec eux. Nous avons atteint la source d’Ein Bubin, à côté de Dolev, garé la voiture, et au bout du sentier, il y a eu une grosse explosion, il était clair pour moi dès le début qu’il s’agissait d’une grosse bombe. »

« L’endroit était vide. Il y avait une voiture mais l’endroit était vide. Ce n’était pas normal, car l’endroit était généralement rempli de monde le vendredi. C’était un peu étrange. »

« Il y avait du noir dans mes yeux. La suie était partout. Dvir a crié ‘Papa’ et j’ai crié Rina, Rina. Je suis allé la voir et au bout de quelques secondes, j’ai constaté qu’il n’y avait rien que je puisse faire », a déclaré le père en deuil. « Je suis médecin et Dvir suit également des études de médecine. Nous avons réalisé qu’il n’y avait rien à faire, puis nous nous sommes renforcés mutuellement. Déjà dans les premières secondes, Dvir a étonnamment performant. Il n’y a pas de mots. Il m’a dit d’appeler les secours. J’ai appelé pendant que nous continuions à nous entraider. Ce n’est que quelques secondes après l’attaque que nous avons constaté que Rina n’était plus avec nous. « 

« Je l’ai serrée dans mes bras et je l’ai embrassée. Je lui ai dit que nous étions avec elle et que nous ne la quitterions pas. Dvir et moi nous sommes renforcés et nous avons dit que nous sortirions forts sans désespérer. »

« Dvir a été beaucoup plus sérieusement blessé que moi. Il saignait beaucoup et pourtant, dans ces moments-là, il m’a dit de retirer mes vêtements pour que les ambulanciers paramédicaux puissent plus facilement s’occuper de nous. Il m’a également dit: ‘Papa, ne parle pas de ta mère tout de suite à Rina pour qu’elle ne soit pas sous le choc. « 

Le Rav Shneb a déclaré qu’il était clair pour lui que Rina avait été tuée sur le coup et ne souffrait pas. « Elle était paisible et nous pouvions lui dire au revoir. Ils ont mis beaucoup de temps à nous rejoindre. Je me suis dit que la meilleure chose à faire était d’utiliser mes Tsitsit comme garrot pour arrêter le saignement de Dvir. On nous a dit que c’était ce qui l’avait sauvé. Évidemment, D.ieu l’a sauvé. Rina a absorbé toute l’explosion pour nous sauver. « 

« J’ai dit à Rina que nous t’aimons vraiment. Elle est une martyre. Nous sommes convaincus qu’elle veut que nous devenions plus forts et non affaiblis et que nous renforçions le peuple d’Israël. « 

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP