WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 358 770 [email protected]

 

De nombreux tags antisémites et racistes ont été découverts sur la maison du maire de Brumath et vice-président du conseil départemental du Bas-Rhin, Etienne Wolf.

 

« Vers 5 heures du matin quand je suis allé à la boîte à lettres pour chercher le journal, j’ai découvert ma maison taguée de tous les côtés sur deux mètres de hauteur », relate l’élu qui habite dans le quartier pavillonnaire du Tilleul, à Brumath.

Taguées à la bombe, on pouvait lire des inscriptions haineuses contre les élus alsaciens, contre le préfet du Grand Est et contre les migrants, accompagnées d’une croix gammée. « Je ne comprends pas ce déferlement de haine », souffle Etienne Wolf qui a exercé la profession de professeur de religion au collège de Val de Moder. « J’ai toujours prôné la tolérance. » Par ailleurs, il indique ne pas avoir connaissance de tensions entre les communautés religieuses à Brumath.

L’élu a déposé une plainte auprès de la gendarmerie de Brumath. Des techniciens de la gendarmerie ont réalisé des prélèvements sur son domicile dans la matinée. Il a ensuite rapidement fait intervenir une entreprise de peinture pour recouvrir les tags.

Au cours de ces dernières semaines, des inscriptions similaires ont été découvertes sur des bâtiments publics, notamment à Thal-Marmoutier, Bremmelbach, Zœbersdorf, Mollkirch, Langensoultzbach. À chaque fois, le préfet du Grand Est Jean-Luc Marx était visé.

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP