WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 358 770 [email protected]

 

De nombreux tags antisémites et racistes ont été découverts sur la maison du maire de Brumath et vice-président du conseil départemental du Bas-Rhin, Etienne Wolf.

 

« Vers 5 heures du matin quand je suis allé à la boîte à lettres pour chercher le journal, j’ai découvert ma maison taguée de tous les côtés sur deux mètres de hauteur », relate l’élu qui habite dans le quartier pavillonnaire du Tilleul, à Brumath.

Taguées à la bombe, on pouvait lire des inscriptions haineuses contre les élus alsaciens, contre le préfet du Grand Est et contre les migrants, accompagnées d’une croix gammée. « Je ne comprends pas ce déferlement de haine », souffle Etienne Wolf qui a exercé la profession de professeur de religion au collège de Val de Moder. "J’ai toujours prôné la tolérance." Par ailleurs, il indique ne pas avoir connaissance de tensions entre les communautés religieuses à Brumath.

L’élu a déposé une plainte auprès de la gendarmerie de Brumath. Des techniciens de la gendarmerie ont réalisé des prélèvements sur son domicile dans la matinée. Il a ensuite rapidement fait intervenir une entreprise de peinture pour recouvrir les tags.

Au cours de ces dernières semaines, des inscriptions similaires ont été découvertes sur des bâtiments publics, notamment à Thal-Marmoutier, Bremmelbach, Zœbersdorf, Mollkirch, Langensoultzbach. À chaque fois, le préfet du Grand Est Jean-Luc Marx était visé.

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP