fbpx
WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 358 770 [email protected]

Un homme et une femme dans la trentaine ont été assassinés, tandis qu’une femme de 54 ans est légèrement blessée dans la zone industrielle de Barkan. Un Palestinien de 23 ans soupçonné d’être le tireur a pris la fuite; les circonstances menant à l’incident ne sont pas claires; cependant, les responsables de la sécurité estiment que l’incident était une attaque terroriste.

 

Ynetnews

Les autorités ont identifié dimanche après-midi l’homme et la femme qui ont succombé sous les balles d’un terroriste, en Cisjordanie, en début de matinée. Il s’agit de Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans, une femme mariée et mère d’un bébé, et de Ziv Hajbi, 35 ans, père de trois enfants.

Yehezkel était originaire de la ville de Rosh Hayin, dans le centre d’Israël, tandis que Hajbi habitait Rishon Lesion. Ils sont tous deux sont morts lors de l’attentat commis par un tireur armé dans la zone industrielle Barkan, à proximité de la ville-implantation d’Ariel.

Les forces de sécurité estiment que les tirs sont motivés par des considérations nationalistes. Cependant, la police a déclaré que le contexte de la fusillade n’était toujours pas clair.

Les forces de sécurité organisent actuellement une chasse à l’homme pour capturer l’assaillant qui s’est enfui de la scène.

La femme de 54 ans qui a été évacuée vers l’hôpital Beilinson du centre médical Rabin à Petah Tikva dans un état grave après avoir reçu une balle dans le ventre, elle s’est stabilisée et son état est actuellement défini comme modéré. Elle n’est plus en danger.

La police et les forces de l’armée israéliennes ont fermé la zone et recherchent l’auteur qui réside dans le village de Shweika, près de Tulkarem. Selon les estimations, il est toujours armé.

L’enquête initiale indique que le suspect est arrivé armé d’un fusil d’assaut M-16 dans l’un des bureaux de la zone industrielle de Barkan, symbole de la coexistence entre Arabes et Juifs qui y travaillent ensemble. Il est ensuite monté au deuxième étage, a ouvert le feu et blessé trois personnes.

Les FDI ont publié un communiqué officiel dans lequel elles indiquaient: “Les circonstances qui ont conduit à l’incident font toujours l’objet d’une enquête et tous les angles sont à l’examen”.

Le suspect a travaillé pendant sept mois dans la zone industrielle et a obtenu un permis de travail qui devait expirer le mois prochain.

Yossi Dagan, président du conseil régional de Shomron a qualifié cet incident “d’incident grave pour la sécurité”.

“Il s’agit d’un incident grave dans une zone qui symbolise un pont de coexistence en Cisjordanie. Plus de 8 000 employés travaillent dans la zone industrielle de Barkan, la moitié d’entre eux étant juifs et la moitié résidant dans l’Autorité palestinienne”, a-t-il expliqué.

 

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP