WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 358 770 [email protected]

La famille de la victime de l’attaque terroriste à Barkan a fait l’éloge de son éloge au cimetière de Rosh Hayin, en promettant de ne jamais l’oublier; Le père de Kim: « Je suis désolé de ne pas être là avec vous »; La ministre de la Communication, Ayoob Kara, assiste à une cérémonie au nom du gouvernement.

Ynetnews

Des centaines de personnes ont participé dimanche aux funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, qui a été assassinée par Ashraf Na’alwaat lors de l’attaque terroriste perpétrée dans les bureaux d’une usine de recyclage dans la zone industrielle de Barkan.

Les funérailles ont eu lieu au cimetière de Rosh Hayin. Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, laisse dans le deuil son mari Guy et son fils Kai, âgé d’un an et quatre mois.

La famille de Kim, y compris ses parents et son mari, a fait l’éloge de l’enterrement. « Je suis désolé de ne pas être là avec vous. Malheureusement, je n’ai pas pu arriver à temps. Je vous promets que Guy et Kai auront tout ce dont ils ont besoin. Je vous promets que je prendrai soin d’eux comme auparavant je prenais soin de toi. Tu peux reposer en paix », a déclaré le père de Kim lors de son éloge funèbre.

Le mari de Kim, Guy, a déclaré que sa femme ne sera jamais oubliée de son fils. « Je veux t’assurer que nous ne t’oublierons jamais. Nous élèverons notre Kai comme tu le souhaitais », a-t-il déploré.

Le cousin de Kim, Sean, a également partagé ses sentiments: « Je voulais te remercier pour ton amitié … et je te promets de ne pas t’oublier. »

« Je t’avais promis de toujours veiller sur toi, mais ce matin, je ne l’ai pas fait à temps. Ton rire contagieux ne sera plus jamais entendu. J’ai toujours voulu  apprendre de toi », a déclaré le cousin de Kim, Sapir.

Le ministre des Communications, Ayoob Kara, a également assisté aux funérailles. « Je suis ici au nom du gouvernement pour exprimer mes condoléances au mari dévoué et au bébé, qui n’auront plus la chance de revoir sa mère », a déploré le ministre.

Plus tôt, la tante de Kim, Yehoudit, dit qu’elle espère que les responsables de l’attaque sont pris. « Kim a toujours eu le sourire sur son visage, elle était douce et aimante. Momentanément, le ciel s’est brisé, mais Kim sera toujours avec nous. Je suis en colère, quelqu’un doit répondre de cela, et vite. Les parents ne devraient pas enterrer leur les enfants « , a ajouté la tante.

Les forces de défense israéliennes poursuivent la chasse à l’homme pour le terroriste avec l’aide des forces de sécurité palestiniennes.

Le terroriste est arrivé à l’usine Alon Group, où il travaillait comme électricien, peu après 7h30 dimanche. Il a caché un fusil M-16 qu’il avait apporté avec lui sous ses vêtements et a apparemment montré à la sécurité, à l’entrée de la zone industrielle, son permis de travail.

Na’alwa entra dans l’usine par l’entrée principale. Il monta les escaliers pour réparer une panne électrique au deuxième étage, remarqua plusieurs employés et décida de redescendre tout en tirant son arme.

Selon une évaluation, le terroriste a pris de petites menottes à l’entrepôt de l’usine, puis est retourné au deuxième étage pour mener à bien l’attaque.

Après avoir atteint le deuxième étage, où se trouvent les bureaux de l’usine, Na’alwa a commencé à courir vers Kim Levengrond Yehezkel, qui y travaillait comme secrétaire et était assise derrière son bureau au bout du couloir.

On pense qu’une fois que le terroriste a rattrapé Kim, il l’a menottée et lui a tiré dessus. Les FDI estiment qu’il est également possible qu’il ait menotté Kim après l’avoir abattue afin de l’empêcher d’appeler à l’aide.

Le terroriste a alors commencé à avancer vers le bureau de Ziv Hagbi, qu’il a également abattu par la suite. Hagbi sera enterré lundi à 14 heures.

L’unité spéciale de lutte contre le terrorisme de la police des frontières, Yamam, l’unité d’élite de Duvdevan, l’unité de lutte antiterroriste Lotar et l’unité des FDI, ainsi que les forces du Shin Bet, les soldats du commandement central et de la brigade de Cisjordanie, participent à la chasse au terroriste.

 

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP