WHATSAPP POUR ENVOI DE PHOTOS UNIQUEMENT : 00972 587 587 972 [email protected]

 

“American Friends of Ateret Cohanim” est une organisation qui soutient les projets d’Ateret Cohanim à Jérusalem, en Israël. Ateret Cohanim a été créé au cours de Hanoucca 1977 (Kislev 5738) par Matityahu HaCohen Dan, un jeune vétéran idéaliste des Forces de défense israéliennes.

 

L’objectif d’Ateret Cohanim est de réaliser un rêve vieux de plusieurs générations: reconstruire et sécuriser une Jérusalem unie, renforcer nos racines juives et rétablir les communautés juives prospères détruites par les pogroms arabes et les efforts coordonnés des pays arabes avant 1967.

Les projets d’Ateret Cohanim sont axés sur les besoins éducatifs, sociaux et récréatifs des familles vivant dans ces zones, ainsi que sur leur droit inaliénable à vivre en paix et en sécurité dans et autour de la vieille ville de Jérusalem.

Grâce aux efforts et aux réalisations d’Ateret Cohanim à Jérusalem et à l’infatigable dévouement des Amis américains d’Ateret Cohanim (également connu sous le nom de “Jerusalem Chai” et Jerusalem Reclamation Project), situé à New York, il y a encore présence dans le quartier Kotel (connu également sous le nom de quartiers musulman et chrétien).

Aujourd’hui, il y a un merveilleux quartier juif sur le mont des Oliviers (Maaleh HaZeitim) et plus récemment Ateret Cohanim a pris pied dans le village de Shiloach (Kfar Hateimanim) avec un Kolel et 8 familles et étudiants juifs et dans Kidmat Zion (Abu Dis) avec 6 familles rabbiniques. Une partie du succès d’Ateret Cohanim est due à l’esprit pionnier de nos familles idéologiquement motivées.

Aujourd’hui, il y a plus de 1000 familles juives, et des centaines d’enfants, des centres de jeu, des Yeshivot et des synagogues dans la zone proche de la région du Mont du Temple. C’est une petite communauté juive florissante dans la Vieille Ville de Jérusalem qui fut autrefois le centre de la vie et de l’activité juives jusqu’aux émeutes et pogroms des années 1920, 1930 et de la Guerre d’Indépendance en 1948.

Une communauté juive florissante une vie juive palpitante a été trouvée dans toutes les régions connues aujourd’hui comme les quartiers musulman et chrétien (en fait, une majorité juive existait dans la vieille ville à partir des années 1850 jusqu’à l’émeute du début du 20ème siècle). Malheureusement, la haine arabe et la décision des Britanniques de diviser la Vieille Ville nous ont laissé une petite partie de notre ville sainte. La glorieuse victoire de la Guerre des Six Jours en 1967 et notre retour dans la Vieille Ville ont facilité la construction d’un beau Quartier Juif (13% de la superficie). Pourtant, nous sommes toujours une minorité dans “Notre Jérusalem”. Nous sommes de retour à la maison, mais beaucoup de travail doit être fait.

Lentement mais sûrement, nous retournons dans toutes les parties de “Notre Jérusalem”. Ateret Cohanim a pour objectif de ramener la vie juive au cœur de Jérusalem. Tout comme le JNF a récupéré des terres au fil des ans dans tout Israël, Ateret Cohanim rachète les terres dans et autour de la vieille ville fortifiée. Les investisseurs privés achètent des bâtiments juifs détenus précédemment ou achètent des droits de location à long terme.

Ateret Cohanim établit des centres éducatifs, aide à rénover des bâtiments anciens, installe et entretient des systèmes de sécurité et initie d’autres projets éducatifs juifs dans le but de revitaliser cette zone importante et d’avoir une plus grande présence juive dans et autour de la Vieille Ville.

Ateret Cohanim a ravivé avec succès la flamme de la vie juive dans le cœur et l’âme de Jérusalem. Il a réussi à ramener dans la vieille ville et dans ses environs un certain nombre de Yeshivot – Instituts d’enseignement juif supérieur – qui à son tour a assuré une vie juive dynamique et florissante. Ces établissements d’enseignement signifient que les rabbins, les enseignants et leurs familles respectives résident dans la région; les centres pour enfants sont pleins; les toits ont été transformés en terrains de jeux; les bâtiments ont été convertis en dortoirs d’étudiants; et les synagogues sont à nouveau ouvertes dans toute la vieille ville et dans les quartiers proches du Mont du Temple, de la Cité de David et du Mont des Oliviers.

Ateret Cohanim continuera à renforcer les racines juives de la Vieille Ville et de ses environs à travers des méthodes pacifiques, diplomatiques et légales. Cependant, cette rédemption et cette reconstruction de Jérusalem ne devraient pas – et ne peuvent pas – relever de la seule responsabilité d’Ateret Cohanim. Nous croyons que le monde juif (communautés, organisations, rabbins, dirigeants, individus juifs) doivent soutenir ce projet vital de sécurisation et de reconstruction d’une Jérusalem juive. En fait, tous ceux qui, dans le monde entier, croient au lien indissoluble entre Jérusalem et le peuple juif devraient également soutenir les piliers.

 

Commentaires