WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Le Rav Gavriel Davidovitch est sorti hier de l’hôpital où il était hospitalisé après avoir été agressé et grièvement blessé à son domicile. Il a déclaré lors d’un entretien, que le contexte n’est toujours pas clair et qu’il attend des réponses de la police locale.

 

Quel était le motif de l’agression du Rav Gavriel Davidovitch, le grand rabbin d’Argentine? Après avoir quitté l’hôpital la nuit dernière, le rabbin a déclaré qu’il ne connaissait pas les raisons de son agression.

« Je ne connais pas vraiment la motivation des mes agresseurs », a déclaré le rabbin dans une interview après avoir été interrogé sur le fait que son contexte était criminel ou antisémite.

Le rabbin a ajouté: «C’est peut-être un mélange des deux… j’attends que la police me dise ce qui s’est passé, pourquoi et qui… j’attend que les responsables soient arrêtés et qu’ils disent pourquoi ils ont fait une telle chose.

En réponse aux informations selon lesquelles la police locale avait déjà arrêté des suspects, les assistants du rabbin ont déclaré qu’ils n’avaient pas été informés. Il convient de noter que la communauté juive a décidé de placer des gardes de sécurité près de la maison du rabbin.

Il y a quelques jours, le journal Yedioth Ahronoth a cité le rabbin, qui a relaté l’attaque. « Je me suis réveillé paniqué au son des bruits dans la salle de bain adjacente à ma chambre », a déclaré le rabbin.

« Je suis allé à la salle de bain et je me suis retrouvé avec un homme qui venait d’entrer par une fenêtre étroite des toilettes qui donnait sur la rue. J’ai essayé de le combattre, j’ai couru vers la porte de la maison et ai ouvert la porte en criant: » Aidez-moi « .

« A ce moment, les autres membres du gang, qui étaient au nombre de sept, sont entrés dans la maison et m’ont couché par terre, face contre terre, et je les ai suppliés de me laisser respirer. » Ils m’ont couvert la tête et ont commencé à me piétiner et à me donner des coups de pied.

Il convient de noter que, contrairement à la croyance répandue selon laquelle il s’agirait d’une attaque antisémite, la police de Buenos Aires estime qu’il pourrait s’agir d’une agression criminel.

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP