WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Parmi les morts, plus de 30 nationalités différentes, a déclaré le PDG de la compagnie aérienne. Les causes du crash ne sont pas encore connue. 149 passagers et 8 membres d'équipage étaient à bord du Boeing 737.

 

Ynetnews

Un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines s’est écrasé peu après son décollage de la capitale éthiopienne dimanche matin, tuant les 157 passagers à bord, dont deux Israéliens, ont déclaré les autorités, alors que des familles en deuil se précipitaient vers les aéroports d’Addis-Abeba et la destination, Nairobi. Plus de 30 nationalités sont parmi les victimes.

La cause de l'accident du Boeing 737-8 MAX, neuf et livré à la compagnie aérienne en novembre, n'a pas été immédiatement comprise. Le pilote a envoyé un appel de détresse et a reçu l'autorisation de rentrer, a déclaré le directeur général de la compagnie aérienne aux journalistes.

La compagnie publique Ethiopian Airlines, largement considérée comme la compagnie aérienne la mieux gérée en Afrique et le plus grand transporteur africain. Il a pour ambition de devenir la porte d’entrée du continent. Il est connu comme l'un des premiers acheteurs de nouveaux aéronefs, qui se développent avec détermination.

La compagnie aérienne a indiqué que 149 passagers et huit membres d'équipage se trouvaient dans l'avion. Outre les deux victimes israéliennes - des Kenyans, des Canadiens, des Chinois, des Américains, des Ethiopiens, des Italiens, des Français, des Britanniques, des Egyptiens, des Indiens, des Slovaques et d'autres - ont été tués, a déclaré le PDG de la compagnie, Tewolde Gebremariam

L’avion s’est écraséà 8h44, six minutes après avoir quitté Addis-Abeba pour se rendre dans la capitale kényane. Il s’est écrasé à Hejere, près de Bishoftu, ou Debre Zeit, à environ 50 km au sud d’Addis-Abeba.

La compagnie aérienne a ensuite publié une photo montrant son PDG debout dans les décombres. On voyait très peu de l'avion dans la terre fraîchement broyée, sous un ciel bleu.

"Tewolde Gebremariam, qui se trouve actuellement sur les lieux de l'accident, a le regret de confirmer qu'il n'y a pas de survivants", indique le message publié sur les médias sociaux. "Il exprime sa profonde sympathie et ses condoléances aux familles et aux proches des passagers et des membres d'équipage qui ont perdu la vie dans ce tragique accident."

L’avion avait montré une vitesse verticale instable après le décollage, a déclaré le contrôleur de la circulation aérienne, Flightradar 24, dans un message Twitter. La visibilité était claire.

Le radio-diffuseur d’Etat EBC a rapporté que 33 nationalités étaient parmi les victimes. Le PDG de la compagnie aérienne a déclaré que 32 Kenyans et 9 Ethiopiens figuraient parmi ces personnes. Les autorités ont déclaré que les autres victimes incluent 18 Canadiens; 8 de Chine, des États-Unis et d'Italie; 7 de France et de Grande-Bretagne; six d'Egypte; cinq des Pays-Bas et quatre d'Inde et de Slovaquie.

Le bureau du Premier ministre éthiopien a présenté ses "plus sincères condoléances" aux familles. "Mes prières vont à toutes les familles et aux collaborateurs des personnes à bord", a déclaré le président du Kenya, Uhuru Kenyatta.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a également présenté ce matin ses condoléances au début de la réunion hebdomadaire du gouvernement. "Je voudrais adresser mes condoléances au gouvernement et au peuple éthiopiens, ainsi qu'aux familles des victimes qui ont péri dans l'accident d'avion," a-t-il déclaré. "S'il y a quelque chose que nous pouvons faire, nous sommes, bien sûr, prêts à le faire. Nous avons également dit cela au gouvernement éthiopien."

La route Addis-Abeba-Nairobi relie les deux plus grandes puissances économiques de l'Afrique de l'Est et est populaire auprès des touristes qui se rendent en safari ou vers d'autres destinations. Des voyageurs et des groupes de touristes envahissent les zones d'attente de l'aéroport d'Addis-Abeba, ainsi que des hommes d'affaires de Chine et d'ailleurs.

Le Boeing 737-8 MAX était nouveau, livré à Ethiopian Airlines à la mi-novembre, a annoncé le PDG de la compagnie. Son dernier entretien a eu lieu le 4 février et il n'avait fait que 1200 heures de vol. Le pilote était un senior et a rejoint la compagnie aérienne en 2010, a-t-il déclaré.

Dans une déclaration, Boeing a déclaré qu'il était "profondément attristé" d'apprendre le crash et qu'une équipe technique était prête à fournir une assistance à la demande du US National Transportation Safety Board.

En octobre, un autre Boeing 737-8 MAX a plongé dans la mer de Java quelques minutes à peine après son décollage de Jakarta, capitale de l'Indonésie, tuant les 189 passagers du vol de l'avion Lion Air. L'enregistreur de données du poste de pilotage a montré que l'indicateur de vitesse de l'avion avait mal fonctionné lors de ses quatre derniers vols, bien que Lion Air ait initialement affirmé que les problèmes avec l'avion avaient été résolus.

Le dernier accident mortel d’un avion de transport de passagers d’Ethiopian Airlines remonte à 2010, quelques minutes après le décollage de Beyrouth, tuant les 90 personnes à bord.

Le crash de dimanche intervient alors que le Premier ministre réformiste du pays, Abiy Ahmed, a juré d'ouvrir la compagnie aérienne et d'autres secteurs aux investissements étrangers dans le cadre d'une transformation majeure de l'économie centrée sur l'État.

L'expansion d'Ethiopian Airlines a inclus l'ouverture récente d'une ligne à destination de Moscou et l'inauguration en janvier d'un nouveau terminal passagers à Addis-Abeba pour tripler sa capacité.

S'exprimant lors de l'inauguration, le Premier ministre a demandé à la compagnie aérienne de construire un nouveau terminal "Airport City" à Bishoftu, où s'est produit l'accident de dimanche.

 

Commentaires

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP