WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

En l'honneur du 75e anniversaire du débarquement de Normandie, le Rav Anchelle Perl, directeur du Beth Habad de Mineola, a rendu une visite à Irving Goodman, ancien combattant américain de la Seconde Guerre mondiale, à Omaha Beach.

Irving Goodman, qui a survécu aux horreurs de la Normandie, a mis les Téflines en hommage à tous ses camarades qui ont perdu la vie ce jour-là.

Le Rav Perl a également partagé ses propres souvenirs de la Normandie.

Ancien étudiant à la Yechiva Loubavitch de Brunoy près de Paris, le Rav Perl,  avait voyagé un jour avec sa classe de Yechiva de Londres à Paris en passant par Calais, avec un trajet en autocar à travers la campagne française qui comprenait toujours une escale aux cimetières militaires de Normandie.

Le Rav Perl a déclaré que tous les garçons de la Yechiva sont descendu du pour lire des Tehillim sur les tombes de tous les soldats juifs.

«Le grand nombre de tombes, sur tant de kilomètres, m'a rappelé le sacrifice de tous les soldats qui ont perdu la vie pour notre liberté aujourd'hui», conclut le Rav Perl.

 

Le débarquement de Normandie était la phase d'assaut d'une vaste opération qui vise à créer une tête de pont alliée de grande échelle dans le nord-ouest de l'Europe et l'ouverture d'un nouveau front à l'ouest. Ce débarquement marque le début de l'opération Overlord, nom de code de la bataille de Normandie.

Cette opération Neptune incluait de nombreux mouvements :

  • la traversée de la Manche par plusieurs milliers de navires,
  • les opérations aéroportées américaine et britannique la nuit précédente,
  • les bombardements préparatoires aériens et navals des défenses côtières allemandes,
  • le débarquement des troupes dès le 6 juin au matin (« Jour J ») sur les plages du nord-est du Cotentin et de l'ouest du Calvados dans les secteurs (d'ouest en est) d'Utah Beach et Omaha Beach et de la pointe du Hoc pour les Américains, Gold Beach pour les Britanniques, Juno Beach pour les Canadiens et Sword Beach pour les Britanniques (incluant les Français libres des commandos Kieffer).

Une fois les plages prises, l'opération se poursuit par la jonction des forces de débarquement et l'établissement d'une tête de pont sur la côte normande puis l'acheminement d'hommes et de matériels supplémentaires. Les jours suivants voient la mise en place des structures logistiques (ports artificiels Mulberry, oléoduc sous-marin PLUTO) pour le ravitaillement du front et le débarquement de troupes supplémentaires. L'opération cesse officiellement le 30 juin 1944.

 

 

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP