WHATSAPP : 00972 587 358 770 [email protected]

Le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de Tsahal pour la presse internationale, a déclaré : “les civils du sud d’Israël doivent faire face à une insupportable réalité que Tsahal ne permettra pas de devenir routine. Nous continuerons de riposter contre les agressions émanant de la bande de Gaza, sous le pouvoir du Hamas. Les terroristes qui attaquent Israël depuis la bande de Gaza ne seront pas à l’abris, paieront le prix à payer et comprendront que leurs actions sont vaines.”

 

 

“Parce qu’ils se donnent à 100%, nous devons leur donner 100%”, le fondateur de 100% Lahayal, Daniel Pinto, ne transige pas: il est de notre devoir de tout faire pour que nos soldats se sentent bien physiquement mais aussi spirituellement. C’est d’ailleurs la raison d’être de son association, créée il y a 15 ans.

Arrivé en Israël, la fondation de 100% Lahayal lui est apparue comme une suite logique: ”Nous devons nous occuper de ces anges gardiens. Les soldats ont de très gros besoins matériels mais aussi spirituels. Nous devons les combler, où qu’ils soient”.

Ainsi, à l’origine, l’association de Daniel Pinto, visait à introduire plus de judaïsme dans les bases de l’armée. ”Pour ces soldats, c’est un énorme réconfort d’allumer les bougies de Hanouka, d’écouter la Meguilat Esther ou de partager une séouda”. Les bénévoles de 100% Lahayal se déplacent aux quatre coins du pays, y compris dans les zones où personne ne va rendre visite aux soldats. Soigner les âmes de nos gardiens, voilà une mission que 100% Lahayal remplit avec soin et plaisir. ”Nous leur offrons des paires de tefilin, nous voulons toucher leur âme, les renforcer. Nous pensons aussi à l’après service, lorsque ces jeunes voudront s’envoler vers des destinations exotiques, pour oublier l’armée. Si nous leur inculquons des valeurs juives, pendant leurs années de service, elles les suivront pour toujours”.

 

 

100% Lahayal n’oublie pas que les soldats vivent souvent dans des conditions précaires et manquent cruellement de produits de première nécessité. ”Le budget alloué à l’armée est colossal”, nous explique Daniel Pinto, ”mais il est quasi totalement utilisé pour du matériel de guerre, et à l’arrivée, il ne reste plus grand-chose pour les soldats de base”. C’est pourquoi, l’association se soucie de fournir aux soldats, vêtements, couverture, linge et autres. ”Nous aidons même des soldats haredim, rejetés par leurs familles, qui n’ont plus d’habits parce qu’ils ne peuvent plus rentrer chez eux”. Et les hayalim bodedim – soldats seuls – ne sont pas en reste, 100% Lahayal les accueille dans les familles des bénévoles ou leur organise des séjours à l’hôtel. D’une manière générale, l’association gâte nos soldats, avec notamment de grands barbecues aux frontières: ”Nous fournissons toute la nourriture et l’armée se charge de l’organisation du repas”, précise Daniel Pinto. L’association pourvoit également des appareils de réanimation, très onéreux et souhaite fournir à Tsahal des ambulances blindées.

Daniel et les sept personnes qui l’accompagnent sont des bénévoles. Retraité, Daniel y consacre tout son temps. ”Les Français sont très proches de Tsahal, il y a beaucoup de respect et d’admiration pour les soldats”. Ainsi, il se rend très souvent en France pour solliciter la générosité de la communauté sur place: ”Nous sommes financés uniquement par des dons de particuliers. Nous ne bénéficions d’aucune aide publique”. La solidarité est à la base de 100% Lahayal pour une mission de la plus haute importance. “100% Lahayal, c’est 100% pour les soldats. Nous avons besoin de vous à 100%”, lance Daniel pour conclure.

 

JE SOUTIENS LES SOLDATS DE TSAHAL

 

 

 

 

 

WhatsApp CONTACTEZ-NOUS PAR WHATSAPP